The Polymathic, studio du Craft Thinking®

 

Nombre d'expériences récentes montrent qu’à l’instar du design qui a connu un élargissement de sa sphère d’influence, le craft a lui aussi amorcé une mue. Il bénéficie plus que jamais d’une image positive auprès d’un vaste public, et peut s’envisager à présent comme une grille d’analyse pour penser un monde plus soutenable. Il contient des exigences morales et humanistes qui parlent à nombre d’entre nous et ne se limite plus à l’excellence des savoir-faire, à la « belle ouvrage », ni même à un mode de production devenu alternatif. Cette nouvelle posture inspire selon nous une méthodologie nouvelle que nous identifions sous le nom de Craft Thinking®.

Cette mue doit beaucoup à une nouvelle génération d'artisans plus connectée, désireuse d'ouvrir ses ateliers et de participer à des projets qui mettent en jeu une collectivité toute entière, consciente de la nécessité économique et sociale de telles démarches. La recherche universitaire, particulièrement aux Etats-Unis ou en Grande-Bretagne dans les disciplines du craft où elle est active et prolifique depuis longtemps, aura également apporté sa pierre en combinant en quelque sorte, le faire à une histoire sociale et politique, par le biais des Critical Craft Studies. Enfin, les formations traditionnelles ne sont pas en reste si l’on pense aux Compagnons du Devoir par exemple qui ont su s’adapter et répondre à des demandes de secteurs qui ne lui étaient pas familiers jusque-là. Si les créateurs s’approprient des valeurs héritées du craft en ignorant parfois les frontières traditionnelles entre les disciplines, le Craft Thinking® de son côté permet d'agrandir le cercle de ces professions qu'intéresse le "faire" au premier chef, jusqu'aux décideurs politiques, entrepreneurs, milieux associatifs, institutions culturelles, etc.

Tous peuvent dès lors bénéficier d'une approche méthodologique innovante : identifier les richesses et les talents qui nous entourent, créer des ponts et de ce fait des opportunités de collaborations pour repenser et redynamiser une économie que l'on espère à présent plus à l'écoute de propositions alternatives.

Ce retour de l’artisanat – ou « craft revival » – sur le devant de la scène rompt avec un schéma habituel consistant à le faire trop systématiquement rimer avec luxe. Si ce domaine ou celui de la sauvegarde des patrimoines culturels continue d’être au cœur des réflexions liées au craft, c’est de plus en plus à travers le prisme d’un modèle durable, éthique, ou en réponse à l’industrie touristique que se repensent ces secteurs. Les notions d’empowerment, d’intelligence collective, d’économie circulaire et d’impact environnemental largement employées depuis les années 1980 par les observateurs du monde économique, rentrent désormais en résonance avec l’ensemble des acteurs du monde artisanal. Ces derniers se les approprient et les mettent en pratique au travers de  leurs projets en démontrant combien il ne s'agit pas de simples injonctions désincarnées. Le craft est en effet dimensionné pour y répondre à la fois dans les structures entrepreneuriales qui le caractérisent, mais aussi par la charge symbolique et patrimoniale que l'artisanat véhicule. Il peut ainsi participer à des macro-projets où il est question de réemploi de matériaux à travers la mise en place de filières et d’insertion sociale grâce à la formation de migrants par exemple. Il touche également à des pédagogies alternatives pour apprendre aux plus jeunes à travailler ensemble et à redonner du sens à une culture matérielle trop souvent perçue sous l’angle de la consommation.

Finalement, le Craft Thinking® nous rappelle la pertinence et l'actualité du projet des Arts & Crafts apparu au 19ème siècle. En effet, la vision d’un William Morris embrassait un vaste projet sociétal dont on retiendra ici non pas la mise en pratique souvent teintée de nostalgie, mais la capacité à penser dans un même geste la qualité de l’objet, les conditions de travail de celui qui le fabrique, l’aspiration au bonheur de tous sans oublier son impact sur la pollution des rivières et des campagnes. 

 

Ce regard "globalisant" caractérise le Craft Thinking® qui, pour mieux s’adapter à une toujours plus grande diversité des terrains d’actions, se fonde sur ce que nous appelons une carte aux trésors : c’est par un jeu de piste que les rencontres peuvent se produire puis les projets être menés à bien.